Portraits de nouvelles recrues : les talents missionnés par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France en 2021 (partie 3)

Des missions variées au service des espaces naturels et de la biodiversité régionale

L’équipe du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-de-France s’agrandit encore un peu plus en ce printemps 2021 avec l’arrivée de nouveaux membres que nous avons le plaisir de vous présenter au travers de leurs portraits… Souhaitons-leur à toutes et à tous la bienvenue !

Alexandre ALAVOINE, stagiaire au sein du Conservatoire d'espaces naturels des Hauts-de-France
Alexandre ALAVOINE, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais)
Alexandre ALAVOINE
Bonjour, je m’appelle Alexandre Alavoine, j’ai 24 ans. Après un master d’écologie orienté recherche (EFCE) à l’université de Rennes 1 qui m’a beaucoup apporté, j’ai décidé d’intégrer le master Gestion et Conservation de la Biodiversité à l’Université de Bretagne Occidentale (Brest). Ce master plus professionnalisant correspond parfaitement à mes attentes et à mon besoin d’étudier l’écologie d’une façon plus proche de la nature, en dehors d’un laboratoire. 

J’ai la chance de pouvoir réaliser ce stage de master 2 au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France, à l’antenne Nord Pas-de-Calais (Lillers) du 1er avril au 30 septembre 2021 au sein d’une équipe très professionnelle et à l’écoute. 

L’objectif de ce stage est de réaliser un inventaire des espèces patrimoniales sur les zones humides du territoire du SAGE Scarpe Amont. Le commanditaire de cette étude est la Communauté Urbaine d’Arras. Pour cela, une longue phase de prospection de terrain sera réalisée afin d’identifier les espèces et habitats d’intérêt patrimonial au sein de ces zones humides. Des fiches de restauration sur certaines zones humides seront également réalisées. Ce stage va me permettre de mettre en pratique les connaissances acquises durant ma formation universitaire, de rencontrer de nombreux acteurs, de développer mes compétences naturalistes et d’acquérir une vraie expérience professionnelle. Cela s’annonce très enrichissant et j’ai hâte de découvrir la diversité du patrimoine naturel de notre belle région !
Théo BAZIRE, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais)
Théo BAZIRE
Bonjour à tous ! Je m’appelle Théo, j’ai 22 ans et je suis en dernière année de Master Ecocaen, à l’Université de Caen. Mon stage au sein du Conservatoire se déroulera du 22 mars au 17 septembre à Lillers.
Lors de ce stage au sein du Conservatoire, je participerai à la réalisation du plan de gestion du
 marais de Blangy-sur-Ternoise, un nouveau site de l’antenne Nord-Pas-de-Calais, ainsi qu’aux inventaires dans le cadre du renouvellement du plan de gestion des marais de Douriez et Roussent.
Enfin, je suis aussi chargé de la réalisation de la notice de gestion du site de la Coqueline à Bailleul-lès-Pernes. Ce stage s’annonce donc très varié et me permettra d’appréhender de nombreux aspects différents de la gestion des milieux naturels mais aussi de découvrir une nouvelle région.
C’est avec grand plaisir que je rejoins l’équipe du Conservatoire pour ces 6 prochains mois ! 
Bérénice GIVORD-COUPEAU, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais)
 Bérénice GIVORD-COUPEAU 
Après une Licence en Ecologie et Biologie des Organismes (EBO), c’est dans le cadre de ma première année de Master mention Ingénierie, Écologie et Gestion de la Biodiversité (IEGB), à Montpellier, que je réalise mon stage au Conservatoire d’Espaces Naturels des Hauts-de-France.
Ce stage de 4 mois et demi se déroule de fin mars à début août 2021.  
Au cours de ce stage, j’étudie la Vipère péliade (Vipera berus) dans deux communes du Boulonnais, Audresselles et Ambleteuse, au sein du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale. L’objectif de ce stage est de préciser les zones de présence (ou d’absence) de l’espèce mais aussi d’estimer la taille d’une des populations.
Cette étude permettra ensuite d’orienter la gestion de l’espèce pour préserver les populations présentes sur le site. 
Aline GOUHIER, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne de l’Aisne)
 Aline GOUHIER 
 Bonjour, Je m'appelle Aline GOUHIER, j'ai 26 ans et je suis en deuxième année de master Gestion et Conservation de la Biodiversité à l'Université de Bretagne occidentale (Brest). En continuité de mon parcours professionnel au sein de deux collectivités territoriales, j'ai souhaité effectuer mon stage de fin d'études au sein d'une association de protection de la nature telle que le CEN Hauts-de-France. Ce stage, basé dans l'Aisne, se déroule du 1er avril au 30 septembre 2021.  
Ma principale mission est l'évaluation quinquennale du plan de gestion de la Réserve Naturelle Nationale des Landes de Versigny. Pour ce faire, je réaliserai de nombreux inventaires concernant les habitats, la faune et la flore du site. Le but est alors d'évaluer leur état de conservation et l'aboutissement des objectifs à court terme du plan de gestion 2017-2021. Cette immersion professionnelle me permet d'appréhender l'ensemble du processus de construction d'un plan de gestion d'espace naturel protégé ainsi que les divers volets du métier de Chargée d'études scientifiques au sein du monde associatif.  Selon moi et d'après les changements climatiques et sociétaux qui s'opèrent, la compréhension de la dynamique des espèces et des milieux est primordiale pour tenter de gérer au mieux un espace naturel. C'est pourquoi, l'étude, la gestion et la valorisation de la biodiversité sont au centre de mon projet professionnel et ce stage en est une parfaite introduction. 
Othilia MAROTTE, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais)
 Othilia MAROTTE
Je m’appelle Othilia, je suis originaire du Puy-de-Dôme et suis actuellement en dernière année d’école ingénieur agronome. J’ai fait mes 2 premières années à l’ENSAIA (Nancy) puis j’ai intégré l’école d’AgroParisTech (Nancy) en spécialisation « Gestion des Milieux Naturels ». C’est pour la réalisation de mon stage de fin d’études, du 1er mars au 31 août, que j’ai intégré le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France.
 
Au cours de ce stage, j’effectue deux études de planification territoriale. La première concerne le territoire de la Communauté d'Agglomération de Valenciennes Métropole (CAVM) où l’objectif est de faire une analyse environnementale du PLUi. Cette analyse se fait au regard de la séquence Eviter-Réduire-Compenser avec un volet de recherche de sites de compensation. Tandis que la seconde étude sur le territoire de la Communauté Urbaine d'Arras (CUA) a pour objectif l’identification de secteurs à enjeux pour la création d’un schéma des espaces naturels.  

Lire les précédents portraits des nouvelles recrues 2021 :

Portraits de mars 2021

Portraits d’avril 2021

Témoignage : Thierry Decouttere, Conservateur bénévole des sites naturels de Rocquemont (Oise)

« Conservateur bénévole des sites naturels de Rocquemont (dans le Sud Est de l’Oise) depuis une douzaine d’années, j’ai rejoint le Conservatoire d’espaces naturels car il me semblait (et j’ai pu le vérifier bien entendu par la suite), que cette association œuvrait pour la préservation de patrimoines naturels, sans parti pris, sans exclusion (les sites que l’on m’a confiés sont accessibles aux chasseurs, exploitants agricoles, éleveurs, naturalistes…). Il me parait important de n’exclure personne si l’on veut durer… Continuer la lecture de Témoignage : Thierry Decouttere, Conservateur bénévole des sites naturels de Rocquemont (Oise)

Comment s’organise la vie associative au sein du Conservatoire d’espaces naturels Nord Pas-de-Calais ?

Assemblée générale du Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais, le 4 mai 2019 à Douai (59) © CEN

Actuellement, l’équipe permanente du Conservatoire d’espaces naturels Nord Pas-de-Calais compte 35 salariés. Le Conseil d’administration de l’association est composé de 20 administrateurs bénévoles. Son Conseil scientifique et technique repose sur la participation active de 30 membres également bénévoles. L’assise citoyenne du Conservatoire d’espaces naturels Nord Pas-de-Calais est confortée par l’adhésion de 534 membres individuels.
En 2019, le Conservatoire d’espaces naturels Nord Pas-de-Calais a enregistré pas moins de 3407 heures de bénévolat, soit 1,87 équivalent temps plein. Par ailleurs, à ce jour, 10 conservateurs bénévoles ont fait le choix de s’engager durablement auprès de l’association. Continuer la lecture de Comment s’organise la vie associative au sein du Conservatoire d’espaces naturels Nord Pas-de-Calais ?