Ligny-sur-Canche « Sauvons les garnoulles », une douzième année de mobilisation !

Ligny-sur-Canche « Sauvons les garnoulles », une douzième année de mobilisation !

Avec un palmarès de plus de 5 000 amphibiens « sauvés » au cours des dix dernières années, l’opération organisée par le Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais continue de mobiliser les curieux et les amoureux de la nature. Le nouveau barrage mis en place le 8 février 2020 permettra de déplacer sans risques les amphibiens vers leur lieu de reproduction.

Batrachoduc, ou barrage temporaire ?
Le batrachoduc est un système pérenne, avec un tunnel sous la route, qui permet la traversée des amphibiens dans les deux sens. Le barrage temporaire est un système, non pérenne, qui permet le passage dans un seul sens. Démontable, il nécessite chaque année, l’intervention de bénévoles.

Le barrage temporaire, comment ça marche ?
Les amphibiens passent l’hiver en forêt, et au printemps, migrent vers les zones humides, pour se reproduire. À Ligny-sur-Canche, la RD 941, route très passante, sépare la zone d’hivernage de celle de reproduction. Une tranchée est donc creusée et une bâche est installée sur le bord de la route pour empêcher les amphibiens de traverser et se faire écraser. Les crapauds, tritons et autres grenouilles sont guidés vers des seaux, il ne reste alors qu’à les relever chaque jour et à les déposer au bord de l’eau, de l’autre côté de la route.

Dès le début février, des bénévoles installent le barrage temporaire lors d’un chantier nature devenu au fil des ans une institution. Puis chaque matin, jusqu’à avril, des bénévoles se relaient pour vider les seaux qui se sont remplis d’amphibiens au cours de la nuit. Pour le retour, inutile d’installer à nouveau une bâche, les passages sont beaucoup plus espacés dans le temps : certaines espèces vont ainsi passer l’essentiel de l’année en milieu aquatique (grenouilles vertes…), d’autres, plutôt en milieu terrestre, comme la grenouille rousse.

Étape 1 : creuser une tranchée de 150 mètres.
Étape 2 : installer une bâche le long de la tranchée creusée.
Étape 3 : disposer des seaux environ tous les 15 mètres, pour recueillir les amphibiens, avant de les faire traverser.

En savoir +
Le transport des amphibiens, espèces protégées, lors des relevés des seaux est autorisé par l’obtention préalable d’un arrêté préfectoral, permettant, à titre exceptionnel, le transport de ces espèces.

Découvrez ici  le bilan complet des 10 ans de l’opération « Sauvons les garnoulles » à Ligny-sur-Canche.

Soutenez nos actions en adhérant à notre association !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *