Portraits de nouvelles recrues : les talents missionnés par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France en 2021 (partie 3)

Des missions variées au service des espaces naturels et de la biodiversité régionale

L’équipe du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-de-France s’agrandit encore un peu plus en ce printemps 2021 avec l’arrivée de nouveaux membres que nous avons le plaisir de vous présenter au travers de leurs portraits… Souhaitons-leur à toutes et à tous la bienvenue !

Alexandre ALAVOINE, stagiaire au sein du Conservatoire d'espaces naturels des Hauts-de-France
Alexandre ALAVOINE, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais)
Alexandre ALAVOINE
Bonjour, je m’appelle Alexandre Alavoine, j’ai 24 ans. Après un master d’écologie orienté recherche (EFCE) à l’université de Rennes 1 qui m’a beaucoup apporté, j’ai décidé d’intégrer le master Gestion et Conservation de la Biodiversité à l’Université de Bretagne Occidentale (Brest). Ce master plus professionnalisant correspond parfaitement à mes attentes et à mon besoin d’étudier l’écologie d’une façon plus proche de la nature, en dehors d’un laboratoire. 

J’ai la chance de pouvoir réaliser ce stage de master 2 au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France, à l’antenne Nord Pas-de-Calais (Lillers) du 1er avril au 30 septembre 2021 au sein d’une équipe très professionnelle et à l’écoute. 

L’objectif de ce stage est de réaliser un inventaire des espèces patrimoniales sur les zones humides du territoire du SAGE Scarpe Amont. Le commanditaire de cette étude est la Communauté Urbaine d’Arras. Pour cela, une longue phase de prospection de terrain sera réalisée afin d’identifier les espèces et habitats d’intérêt patrimonial au sein de ces zones humides. Des fiches de restauration sur certaines zones humides seront également réalisées. Ce stage va me permettre de mettre en pratique les connaissances acquises durant ma formation universitaire, de rencontrer de nombreux acteurs, de développer mes compétences naturalistes et d’acquérir une vraie expérience professionnelle. Cela s’annonce très enrichissant et j’ai hâte de découvrir la diversité du patrimoine naturel de notre belle région !
Théo BAZIRE, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais)
Théo BAZIRE
Bonjour à tous ! Je m’appelle Théo, j’ai 22 ans et je suis en dernière année de Master Ecocaen, à l’Université de Caen. Mon stage au sein du Conservatoire se déroulera du 22 mars au 17 septembre à Lillers.
Lors de ce stage au sein du Conservatoire, je participerai à la réalisation du plan de gestion du
 marais de Blangy-sur-Ternoise, un nouveau site de l’antenne Nord-Pas-de-Calais, ainsi qu’aux inventaires dans le cadre du renouvellement du plan de gestion des marais de Douriez et Roussent.
Enfin, je suis aussi chargé de la réalisation de la notice de gestion du site de la Coqueline à Bailleul-lès-Pernes. Ce stage s’annonce donc très varié et me permettra d’appréhender de nombreux aspects différents de la gestion des milieux naturels mais aussi de découvrir une nouvelle région.
C’est avec grand plaisir que je rejoins l’équipe du Conservatoire pour ces 6 prochains mois ! 
Bérénice GIVORD-COUPEAU, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais)
 Bérénice GIVORD-COUPEAU 
Après une Licence en Ecologie et Biologie des Organismes (EBO), c’est dans le cadre de ma première année de Master mention Ingénierie, Écologie et Gestion de la Biodiversité (IEGB), à Montpellier, que je réalise mon stage au Conservatoire d’Espaces Naturels des Hauts-de-France.
Ce stage de 4 mois et demi se déroule de fin mars à début août 2021.  
Au cours de ce stage, j’étudie la Vipère péliade (Vipera berus) dans deux communes du Boulonnais, Audresselles et Ambleteuse, au sein du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale. L’objectif de ce stage est de préciser les zones de présence (ou d’absence) de l’espèce mais aussi d’estimer la taille d’une des populations.
Cette étude permettra ensuite d’orienter la gestion de l’espèce pour préserver les populations présentes sur le site. 
Aline GOUHIER, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne de l’Aisne)
 Aline GOUHIER 
 Bonjour, Je m'appelle Aline GOUHIER, j'ai 26 ans et je suis en deuxième année de master Gestion et Conservation de la Biodiversité à l'Université de Bretagne occidentale (Brest). En continuité de mon parcours professionnel au sein de deux collectivités territoriales, j'ai souhaité effectuer mon stage de fin d'études au sein d'une association de protection de la nature telle que le CEN Hauts-de-France. Ce stage, basé dans l'Aisne, se déroule du 1er avril au 30 septembre 2021.  
Ma principale mission est l'évaluation quinquennale du plan de gestion de la Réserve Naturelle Nationale des Landes de Versigny. Pour ce faire, je réaliserai de nombreux inventaires concernant les habitats, la faune et la flore du site. Le but est alors d'évaluer leur état de conservation et l'aboutissement des objectifs à court terme du plan de gestion 2017-2021. Cette immersion professionnelle me permet d'appréhender l'ensemble du processus de construction d'un plan de gestion d'espace naturel protégé ainsi que les divers volets du métier de Chargée d'études scientifiques au sein du monde associatif.  Selon moi et d'après les changements climatiques et sociétaux qui s'opèrent, la compréhension de la dynamique des espèces et des milieux est primordiale pour tenter de gérer au mieux un espace naturel. C'est pourquoi, l'étude, la gestion et la valorisation de la biodiversité sont au centre de mon projet professionnel et ce stage en est une parfaite introduction. 
Othilia MAROTTE, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais)
 Othilia MAROTTE
Je m’appelle Othilia, je suis originaire du Puy-de-Dôme et suis actuellement en dernière année d’école ingénieur agronome. J’ai fait mes 2 premières années à l’ENSAIA (Nancy) puis j’ai intégré l’école d’AgroParisTech (Nancy) en spécialisation « Gestion des Milieux Naturels ». C’est pour la réalisation de mon stage de fin d’études, du 1er mars au 31 août, que j’ai intégré le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France.
 
Au cours de ce stage, j’effectue deux études de planification territoriale. La première concerne le territoire de la Communauté d'Agglomération de Valenciennes Métropole (CAVM) où l’objectif est de faire une analyse environnementale du PLUi. Cette analyse se fait au regard de la séquence Eviter-Réduire-Compenser avec un volet de recherche de sites de compensation. Tandis que la seconde étude sur le territoire de la Communauté Urbaine d'Arras (CUA) a pour objectif l’identification de secteurs à enjeux pour la création d’un schéma des espaces naturels.  

Lire les précédents portraits des nouvelles recrues 2021 :

Portraits de mars 2021

Portraits d’avril 2021

Portraits de nouvelles recrues : les talents missionnés par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France en 2021 (partie 2)

http://www.cen-hautsdefrance.org/

Nous vous présentions le mois dernier 3 premiers portraits parmi les nouvelles recrues 2021. Nous continuons les présentations ce mois-ci avec 3 nouveaux portraits…

Chloé BOONE

Chloé BOONE, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne de la Somme).

Bonjour à tous ! Je m’appelle Chloé, j’ai 23 ans, et je suis passionnée par la biodiversité qui m’entoure depuis mes 5 ans. Après une licence de Biologie des Organismes et des Populations à l’Université de Lille, je me suis dirigée vers le master Expertise Naturaliste et Gestion de la Biodiversité, où je suis actuellement en M2. C’est dans le cadre de mon stage de fin d’études que j’ai la grande chance de pouvoir travailler 6 mois au Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France, antenne de la Somme.

Ma mission consiste à renouveler le plan de gestion d’un coteau calcaire basé dans le Sud-Amiénois, à Saint-Aubin-Montenoy. Un des objectifs est également de profiter de ce renouvellement pour mettre en place des protocoles de suivis faunistiques sur divers groupes (Herpétofaune, Avifaune, Rhopalocères, Orthoptères…) afin de réaliser un suivi des populations sur le long terme. En parallèle, je vais également effectuer un suivi floristique, notamment de l’Anémone pulsatille, ainsi qu’une cartographie des habitats du site. Le tout dans le but d’évaluer l’ancien plan de gestion et de pouvoir ainsi définir de manière concrète et pertinente les futures actions de gestion à entreprendre.

Ce stage est en totale adéquation avec mes ambitions : devenir chargée d’études scientifiques ! Entourée par l’équipe de professionnels passionnés du CEN, je peux ainsi développer mes compétences et être conseillée dans mes choix concernant mes missions à Saint-Aubin-Montenoy. J’espère ainsi pouvoir contribuer à la préservation et la conservation de ce site naturel et de la biodiversité remarquable qu’il héberge, et plus globalement participer à la préservation du patrimoine naturel qui nous entoure, et qui est si précieux et menacé.

Lili DEBIÈVE

Lili DEBIEVE, stagiaire au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais) a choisi le Bourdon pour avatar.
(Illustration par A. Mauduit).

Actuellement étudiante en dernière année de master à l’université de Lille, mention « Biodiversité, Écologie et Évolution » parcours « Expertise Naturaliste et Gestion de la Biodiversité », j’effectue mon stage de fin d’études du 1er mars au 31 août à l’antenne de Lillers.
Étant particulièrement attirée par les abeilles et les plantes depuis la L3, j’ai donc tout naturellement postulé à une offre de stage en lien avec cette thématique. Mon principal objectif pour les 6 mois à venir est de caractériser le réseau d’interactions plantes-pollinisateurs sur les coteaux calcaires de la superbe Réserve naturelle nationale de Wavrans (je vais me muscler les jambes !). Les pollinisateurs en question sont les abeilles et les syrphes. Pour ce faire, j’identifie tout d’abord des métriques pertinentes pour décrire et suivre le réseau puis par la suite je mettrai en lumière les espèces structurantes pour en retirer des enseignements pour la conservation et la gestion du site. Un objectif secondaire sera de comparer deux modalités de pâturage par rapport au réseau.

Aline HUG

Aline Hug est en CDD au sein du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France (antenne Nord Pas-de-Calais) pour une durée de 10 mois.

Bonjour !
Me voici sortie tout droit du bassin d’Arcachon où j’ai travaillé dans un petit bureau d’études en environnement pendant un peu plus de trois ans.
J’y étais chargée d’études et cheffe de projet en écologie. Niveau compétence naturaliste, je n’ai pas vraiment de spécialité, mais mes petits préférés sont l’herpétofaune, l’avifaune, les chiroptères et les araignées !
J’ai grandi et réalisé mes études en Bretagne (#TerreSacrée), où j’ai eu mon Master « Gestion et conservation de la Biodiversité » à Brest en 2018.
Je suis avec vous pour 10 mois (jusqu’à fin décembre) et viendrais en renfort pour faire des suivis de terrains et des rédactions de plans de gestion principalement au niveau des secteurs du Douaisis (Terrils de l’Escarpelle et des Pâturelles, 7 sites de Douai…), du Ternois (Vallée de l’Authie, Marais des courbes…) et de l’Audomarois (Bois de Linghem…).

De nouveaux portraits vous seront proposés prochainement. En attendant, nous souhaitons la bienvenue à tous ces nouveaux membres de l’équipe qui viennent renforcer les rangs du Conservatoire pour nous permettre de démultiplier nos actions au service de la nature.

Portraits de stagiaires : les graines de talents missionnés par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France en 2021 (partie 1)

Accueillir des stagiaires, c’est s’engager sur la formation ; c’est à dire développer les compétences des étudiants aux exigences des métiers de notre structure. Accueillir des stagiaires, c’est aussi pour le Conservatoire d’espaces naturels valoriser les particularités et les compétences de ses collaborateurs. L’accueil  des  stagiaires  est  une  démarche  d’ouverture  et  d’engagement  qui  s’inscrit  parfaitement dans les valeurs de notre association. Voici les premiers portraits de graines de talents missionnés en 2021 au sein de l’équipe du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France. Continuer la lecture de Portraits de stagiaires : les graines de talents missionnés par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France en 2021 (partie 1)

Suivis hivernaux des populations de chauves-souris au sein de gîtes protégés : des effectifs très encourageants en ce début d’année 2021 !

Suivi hivernal des chauves-souris à Hornoy-le-Bourg © C. Lambert

L’hiver est la période propice pour assurer le suivi des populations de chauves-souris actuellement en hibernation dans les gîtes protégés à cet effet par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France. Au cours des dernières semaines, les équipes en charge de l’étude et de la protection des chiroptères sont allés compter ces petits mammifères endormis au sein de plusieurs gîtes à chiroptères gérés par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France. Continuer la lecture de Suivis hivernaux des populations de chauves-souris au sein de gîtes protégés : des effectifs très encourageants en ce début d’année 2021 !

Visite de la Secrétaire d’État à la Biodiversité sur un site du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France

Bérangère Abba, Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée de la Biodiversité, en visite sur la Tourbière de Marchiennes (propriété du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France et du Département du Nord).

Le réseau des Conservatoires d’espaces naturels est mis à l’honneur à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides. Continuer la lecture de Visite de la Secrétaire d’État à la Biodiversité sur un site du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France

De l’intérêt de conserver les ronces sur les sites gérés par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France

Rubus ancistrophus © Jean-Louis Sogorb

Les ronces (genre Rubus) appartiennent à la famille des rosacées. Elles sont présentes dans presque tous les milieux ( calcaire, siliceux, argilo-marneux etc.). Nombre de nos concitoyens les considèrent comme de « mauvaises plantes » ! Il serait malvenu de leur donner raison. Continuer la lecture de De l’intérêt de conserver les ronces sur les sites gérés par le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France

Interview : Sylvain THIERY, Conservateur bénévole de sites naturels à Cambronne-lès-Clermont (Oise)

Tout au long de l’été, des bénévoles se sont mobilisés auprès du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France pour proposer aux habitants de la région une opération inédite : « Rendez-vous en terrains connus« . Plus de 100 activités nature ont ainsi été proposées gratuitement au grand public en juillet et en août, dont 30 ont été animées par des Conservateurs bénévoles. Parmi eux, Sylvain THIERY, Conservateur bénévole à Cambronne-lès-Clermont, nous livre son témoignage au travers d’un entretien personnel.  Continuer la lecture de Interview : Sylvain THIERY, Conservateur bénévole de sites naturels à Cambronne-lès-Clermont (Oise)

Témoignage : Thierry Decouttere, Conservateur bénévole des sites naturels de Rocquemont (Oise)

« Conservateur bénévole des sites naturels de Rocquemont (dans le Sud Est de l’Oise) depuis une douzaine d’années, j’ai rejoint le Conservatoire d’espaces naturels car il me semblait (et j’ai pu le vérifier bien entendu par la suite), que cette association œuvrait pour la préservation de patrimoines naturels, sans parti pris, sans exclusion (les sites que l’on m’a confiés sont accessibles aux chasseurs, exploitants agricoles, éleveurs, naturalistes…). Il me parait important de n’exclure personne si l’on veut durer… Continuer la lecture de Témoignage : Thierry Decouttere, Conservateur bénévole des sites naturels de Rocquemont (Oise)