Bénévolat scientifique en partenariat avec l’Institut national de la Recherche Agronomique (INRA)

Les bénévoles posant devant le panneau d'accueil de la RNR de l'Escaut rivière - Photo : © INRA, Arnaud Dowkiw
Les bénévoles posant devant le panneau d’accueil de la RNR de l’Escaut rivière – Photo : © INRA, Arnaud Dowkiw

13 bénévoles ont répondu présents à l’appel lancé dernièrement par le Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais et l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) Val-de-Loire.

Ces bénévoles ont ainsi participé à 2 jours de prospection de la maladie du Frêne (Chalarose), au sein d’un dispositif de plus de 2000 frênes plantés par l’INRA en 1996 au coeur de ce qui deviendra en 2011 la Réserve naturelle régionale de l’Escaut Rivière, à Proville.

Frênes majestueux sur la RNR de l'Escaut rivière - Photo : © INRA, Arnaud Dowkiw
Frênes majestueux sur la RNR de l’Escaut rivière – Photo : © INRA, Arnaud Dowkiw

Encadrés par du personnel de l’INRA, ces bénévoles mobilisés par le CEN ont assisté les scientifiques dans la mesure des symptômes de la maladie et leur ont facilité la tâche en dégageant la base des troncs pour une détection et une mesure des nécroses dues au champignon plus aisées.

La Chalarose ou maladie du Frêne : un champignon causant des nécroses à la base du tronc - Photo : © INRA, Arnaud Dowkiw
La Chalarose ou maladie du Frêne : un champignon causant des nécroses à la base du tronc – Photo : © INRA, Arnaud Dowkiw
Participation des bénévoles du CEN au programme de recherche INRA sur la Chalarose du frêne - Photo : © INRA, Arnaud Dowkiw
Participation des bénévoles du CEN au programme de recherche INRA sur la Chalarose du frêne – Photo : © INRA, Arnaud Dowkiw

Cette étude vise à savoir s’il est possible de sélectionner des frênes résistants à la maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *