L’insecte du mois de novembre : le Syrphe pyrastre

Scaeva pyrastri

Chaque mois, découvrez un pollinisateur sauvage présent en région Hauts-de-France grâce au projet INTERREG Sapoll « Sauvons nos pollinisateurs ». En ce mois de novembre, notre protagoniste est un syrphe :  le Syrphe pyrastre.

Qui suis-je?
Le Syrphe du poirier (ou syrphe Pyrastre) est une grande espèce de syrphe. On le reconnaît aisément à ses taches blanchâtres en forme de croissant légèrement obliques sur l’abdomen. La tête est assez grosse et les mâles (dont les yeux se touchent) possèdent un front proéminent.

Quand m’observer ?
Le Syrphe du poirier est une espèce plutôt estivale mais que l’on peut observer assez tard au printemps. La larve est aphidiphage et se nourrit donc de colonies de pucerons, sans autre exigence écologique particulière sur son type d’habitat. L’hiver est passé sous forme de pupe.

Le saviez-vous ?
Si des individus sont observés très tôt en saison, comme au mois de février, il s’agit probablement de migrateurs d’autres parties de l’Europe. En effet, l’espèce est connue pour être très mobile avec une distribution très large de l’Europe à la Chine en passant par l’Amérique du Nord. Des individus arrivent même à gagner les Îles Feroé alors qu’il n’existe vraisemblablement pas de populations.

Retrouvez ici toutes les fiches « Insecte du mois » à collectionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *