Parole de bénévole : Emmanuel Fernandez, administrateur au Conservatoire d’espaces naturels Nord Pas-de-Calais

Emmanuel Fernandez : administrateur bénévole au sein du CA de notre association
Emmanuel Fernandez : administrateur bénévole au sein du CA de notre association

Régulièrement, le Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais vous livre des témoignages émanant de ses bénévoles. En ce mois de février, la parole est à Emmanuel Fernandez, administrateur au sein de notre association depuis 2008…

Le siège du Conservatoire d'espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais est basé à Lillers (62) - Crédit photo : studiovdm.com
Le siège du Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais est basé à Lillers (62) – Crédit photo : studiovdm.com

Qu’est-ce qui t’as amené à vouloir t’investir au sein du Conseil d’Administration du Conservatoire d’espaces naturels ? Quelles étaient tes motivations ?
Je souhaitais renouer avec l’engagement associatif et la protection de l’environnement ; domaines que j’avais pour un temps mis de côté à une époque de ma vie. Ce qui m’a poussé à vouloir m’investir au sein du CA du Conservatoire d’espaces naturels Nord Pas-de-Calais, c’est la synergie que l’on ressent entre professionnels et bénévoles.. Quand j’arrive au CEN, je suis toujours bien reçu. J’ai plaisir à participer au CA auquel les salariés sont également conviés. J’ai le sentiment d’appartenir à une grande famille. Et bien entendu, j’ai souhaité m’investir dans les missions de l’association car j’y adhère totalement. La protection des espaces naturels et des espèces est une mission d’utilité publique..

Être administrateur au CEN, en quoi cela consiste concrètement ?
Au sein du CA, nous validons (ou pas) des propositions qui nous sont faites par l’équipe salariée au travers de son Directeur. Nous posons des questions.. Nous lançons des débats.. Nous essayons de comprendre les tenants et aboutissants pour chaque projet.. En nous interrogeant, nous amenons la réflexion. Nous orientons certains développements stratégiques comme par exemple le fait de vouloir accroître l’assise citoyenne de l’association en augmentant le nombre de Conservateurs bénévoles.. Nos choix ne sont pas toujours simples, surtout en cette période de turbulence pour le monde associatif.

Selon toi, quelles seraient les 3 qualités essentielles pour devenir administrateur ?
Tout d’abord, je dirai qu’il faut savoir être à l’écoute. Ensuite, cela requiert une certaine forme d’indépendance et une vraie ouverture d’esprit… Il faut avoir une démarche pro-active.

Y aurait-il un profil type du parfait administrateur ?
Être administrateur, c’est compliqué. Il faut mettre de côté son intérêt personnel. Il faut penser de manière « globale ». Nous avons tous des avis personnels mais en tant qu’administrateurs nous sommes les dirigeants du CEN. Nos choix ont une influence sur les salariés.. Il faut en avoir conscience. Par ailleurs, sur certaines questions, il peut être difficile d’avoir un avis bien tranché car tout n’est pas noir ou blanc.

Une partie de l'équipe permanente du Conservatoire d'espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais
Une partie de l’équipe permanente du Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais

Tu es administrateur référent « bénévolat » au sein du CEN Nord Pas-de-Calais. Quelles sont les missions spécifiques que tu assures dans ce cadre ?
Mon rôle est de favoriser le développement de notre réseau d’adhérents et de bénévoles. Plus globalement, je dirai qu’il s’agit de développer l’assise citoyenne du CEN. Cette démarche s’appuie sur une approche du « gagnant-gagnant ». Cela implique de proposer des actions innovantes susceptibles d’enrichir les personnes qui nous rejoignent, de leur apporter de nouvelles connaissances et des compétences. C’est possible grâce à la disponibilité de l’équipe salariée. De la même manière, les adhérents et bénévoles enrichissent l’association en apportant de nouvelles propositions. Tout est basé sur un rapport de confiance. Il s’agit d’instaurer une relation d’échanges et de partage. C’est dans cette optique que nous recrutons des Conservateurs bénévoles, en nous inspirant de ce qui est fait en Picardie. Cette démarche avait déjà été initiée par le passé mais nous cherchons à lui donner une nouvelle dynamique. 5 Conservateurs bénévoles nous ont ainsi rejoint ces derniers mois ; ils seront 6 après le prochain CA.

Comment conçois-tu le bénévolat au sein du CEN ? Quelles sont les valeurs qui s’y attachent ?
Le bénévolat est une forme d’altruisme. C’est reconnaître un intérêt commun et réciproque, tout en  voulant s’investir pour les autres..

Quel est l’événement le plus marquant dans ton parcours d’administrateur du CEN ?
Ce qui m’a le plus marqué dans mon parcours d’administrateur, c’est sans doute le premier conventionnement passé par le Conservatoire d’espaces naturels pour la gestion d’un terril… Avant cela, les terrils n’étaient pas considérés comme étant des milieux écologiquement intéressants. La prise en considération de ces sites, autrefois dit « ordinaires », a marqué un vrai tournant dans l’histoire du CEN. Étant originaire du bassin minier, c’était hautement symbolique pour moi le fait de concevoir enfin les terrils comme véritables sièges de la biodiversité.

Selon toi, à quoi ressemble le bénévolat de demain au sein des Conservatoires d’espaces naturels ?
Au vu des actions entreprises par les Conservatoires d’espaces naturels des Hauts-de-France, je ne peux qu’être enthousiaste. Je suis confiant en l’avenir ! Je crois au bénévolat et aux synergies… C’est une notion qui fait partie intégrante de l’ADN des Conservatoires d’espaces naturels. J’aspire à une prise de conscience générale des enjeux environnementaux. J’invite tous les citoyens à nous rejoindre, en tant qu’adhérents ou bénévoles, pour œuvrer ensemble au service du bien commun.

Le bénévolat au CEN

 

Consultez l’organigramme des administrateurs du Conservatoire d’espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais.

Devenez bénévole ou adhérent au sein de notre association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *