Un pèlerin pas comme les autres…

Anguille d’Europe adulte (Anguilla anguilla)

Malgré sa réputation pour ses atouts économiques et culinaires, l’Anguille d’Europe (Anguilla anguilla) resta longtemps la plus méconnue des espèces de nos rivières !
Plus de 700 espèces d’Anguilles fraient à travers les mers du globe. Ces étranges créatures à l’allure de serpent forment la famille des Anguilidés qui comprend l’unique genre « Anguilla ». Longues de 50 cm à 1 m en moyenne, les plus gros spécimens peuvent mesurer 1,50 m. Leur cycle de vie relativement long est marqué par différentes phases. Les jeunes anguilles ont le dos brun-vert et le ventre jaune. Lorsque l’heure est venue de regagner la mer, leur livrée vire au noir et au blanc argenté. Des espèces « amphialines » (qui évoluent tour à tour en eaux douces et salées), les anguilles sont parmi les rares à vivre dans les rivières pour retourner pondre en mer.

En 2016, une équipe de recherche du CNRS a élucidé quelques mystères de leur migration. Celle-ci débute entre octobre et décembre, avec un pic de naissance en février. La reproduction a lieu comme prédit dans la mer des Sargasses. Fait étonnant, quelle que soit leur provenance, toutes se rejoignent en mer des Açores pour terminer le voyage. Les anguilles feraient donc des milliers de kilomètres en 4 mois à peine ? Pas nécessairement, l’étude révèle que seulement quelques spécimens (qui parcourent jusqu’à 52 km par jour) en sont capables, les autres pouvant mettre jusqu’à 1 an !

Ces énigmatiques poissons sont aujourd’hui en danger critique et la pêche est soumise à la réglementation européenne. Concernant le Nord et le Pas-de-Calais, les anguilles font l’objet d’un plan de gestion rigoureux depuis 2015 dans le bassin de l’Artois-Picardie, et tout le long de la côte nordique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *