Mise en place d’une démarche participative à Burbure dans le cadre de l’élaboration du plan de gestion du Terril Rimbert dit « Ch’Remblai ».

Terril de Rimbert (Photo : CC Jérémy Günther)

Une première réunion organisée le 31 mai 2017 par le Conservatoire d’espaces naturels Nord Pas-de-Calais (CEN) en partenariat avec la commune de Burbure (62) avait pour but de définir l’identité du site et d‘intégrer l’approche sociale au futur plan de gestion.

Suite à une présentation du diagnostic écologique par François Chemin, Chargé de mission territorial au CEN Nord Pas-de-Calais, les usagers ayant pour habitude de fréquenter le terril (habitants, promeneurs, élus) ont pu faire part de leur ressenti pour ensuite définir les enjeux liés au présent et au devenir de leur espace naturel, espace classé au titre de site de la « Chaîne des terrils du Bassin Minier ».

Une démarche participative pour associer les usagers du terril de Rimbert au devenir de cet espace naturel
Réunion participative à Burbure pour imaginer ensemble le devenir du Terril de Rimbert
Co-conception citoyenne de projet à Burbure (Photo : C. Pruvost)
Travaux réalisés par les usagers du site du terril de Rimbert

Suite fut donnée à cette démarche participative le 19 Juin 2017. Cyril Pruvost, stagiaire au CEN et élève Ingénieur paysagiste, a développé des éléments de diagnostic paysager avant que les acteurs du territoire n’approfondissent les pistes de réflexion élaborées lors de la première session pour enfin découvrir leurs possibilités d’implication dans la gestion de ce site.

Groupe des usagers ayant pris part à la deuxième réunion participative organisée par le CEN


Et après ?

Le plan de gestion, en bref….

Un plan de gestion est un document définissant les enjeux et objectifs de gestion d’un espace naturel protégé.

Ce document comprend ainsi :

une description et une analyse de l’état initial du site

une évaluation de la valeur patrimoniale (avec définition des objectifs de gestion)

une programmation des opérations

les modalités d’évaluation du plan

Le plan de gestion s’appuie donc sur une évaluation scientifique du patrimoine naturel et décrit les objectifs que le gestionnaire s’assigne en vue d’agir sur la protection du site concerné.

Une fois rédigé, le plan de gestion est soumis à l’avis du Conseil scientifique et technique du CEN, avant d’être soumis à l’avis du Comité consultatif de gestion regroupant notamment des élus locaux, des usagers… Généralement, le plan de gestion est renouvelé tous les 5 ans.

Une réflexion au sujet de « Mise en place d’une démarche participative à Burbure dans le cadre de l’élaboration du plan de gestion du Terril Rimbert dit « Ch’Remblai ». »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *